Lolly Harding ancienne religieuse


Alors que je m’investissais à fond dans ma vocation religieuse et dans mon travail d’infirmière au sein d’un ordre missionnaire catholique, j’ai perdu mes illusions en voyant le traitement inhumain infligé une autre sœur, une habile chirurgienne devenue dépendante des drogues. A mon avis, nous aurions tous une histoire extraordinaire à relater, celle de notre propre vie. Je vais donc parler de la mienne, et des trois chemins si durs sur lesquels j’ai marché, cherchant la paix et la réconciliation avec Dieu. Ce fut d’abord le chemin religieux de la mission médicale où j’ai passé treize années. Ensuite j’ai passé six ans et demi à rechercher en vain l’épanouissement personnel comme infirmière dans l’armée de l’air américaine.
C’est sur le troisième chemin, comme épouse et femme au foyer dans un ranch texan que j’ai trouvé “la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence”, le jour où j’ai personnellement reçu Jésus-Christ comme Sauveur. A présent je peux faire miennes ces paroles de Jérémie: “De loin l’Eternel se montre à moi: Je t’aime d’un amour éternel; c’est pourquoi je te conserve encore ma bonté” (Jérémie 31:3).